TI-CHIMEN Mont Bourda… WOUAH !!!, Chris LA

Donnez-moi un S, je vous dirai comme il fut Splendide.

Donnez-moi un O, car j’ai retrouvé mon Oasis sur mer.

Donnez-moi un L, je vous décrirai la pureté de ses Lignes.

Donnez-moi un E, et je vous montrerai son Éclat.

Donnez-moi un I, je vous l’avoue mon Imaginaire s’emballe.

Donnez-moi encore un L, car je ne vois point sa Limite.

Toi SOLEIL qui illumine mon cœur d’une si grande douceur, comme tu es beau…

Oui, il faisait beau… il faisait même très beau…

Plage splendide, surplombée d’un soleil levant, majestueux, vêtu d’un bel halo doré, resplendissant.

Paysage magnifique comme dans le plus beau des rêves, dominant une eau aux effets miroirs, un peu cuivrés, pénétrant l’âme, en même temps que les cœurs.

C’est la vie à l’état brut, vêtue de sa plus belle robe.

Mer d’une pureté infinie, douce comme une image, comme tu es belle !

Et là – un guide – comme émergeant de cet infini, marchant d’un pas assuré, certain du voyage qu’il allait offrir à ces âmes rêvant d’un ailleurs mais ne le sachant pas encore…

Suivez le guide !  🙂

Le sentier du Mont Bourda…Sentier bienfaisant et reposant…

Je veux dire pour l’esprit car pour le reste, l’effort fut réel !

Une végétation dense et généreuse, s’offrant à nous par une montée lente et progressive, soutenue par un effort constant, éclairé par notre astre lumineux évoluant à nos côtés.

Le sentier du Mont Bourda… Sentier menant à la découverte des courbes de la Guyane, parsemées d’arbres, tous majestueux dans cette forêt…

Ben oui, où d’autre ?! 🙂

Qu’elle soit primaire ou secondaire, c’est fou, cette forêt, je l’adore 🙂 !

Sentier qui monte très haut, surplombant la terre et l’océan… sentier qui descend aussi très bas permettant ainsi de récupérer dans l’effort.

Notre guide, plein d’amour pour ses ouailles, n’épargnait pas son groupe, lui réservant un parcours digne des meilleurs athlètes olympiques 🙂 .

C’est ça l’amour… quand on aime, on ne compte pas le nombre de kilomètres à parcourir ni les efforts à fournir pour soutenir la distance.

Nous héritâmes d’un guide très enthousiaste, encourageant ses troupes par de douces illusions…

« Nous y sommes presque », « c’est la dernière montée » …mais le bout, nos athlètes – Christiane, Davina, Harlette, Christine, Joëlle – Martin et Steve – nos invités– l’attendait toujours ! 🙂

Effort physique réel, constant, demandant beaucoup d’énergie et de souffle.

Et notre guide ne manqua pas de rappeler ses troupes à l’ordre, régulièrement :

« On respire ! » … oui de l’air, il n’y a que ça de vrai.

Ici, le levé de genou n’était pas une option 🙂 .

Il était de mise pour arriver à bon port !

Ici et là, quelques minutes de pause étaient du meilleur effet afin de reprendre ce souffle qui se croyait… libéréééé… délivréééé… de nos poumons. 🙂

Sur ce parcours prédéfini par notre guide, une seule destination mais trois directions prises d’assaut par des hommes de poigne, conscient d’un défi à relever en eux-mêmes.

Martin, porté par l’activité, s’envola en courant, poussant ses limites au maximum, oubliant tout derrière lui… et le groupe… aussi 🙂 .

Steve, poussé par la même énergie, traversa la route, se rapprochant ainsi de ses objectifs…oubliant tout derrière lui… et le groupe… aussi 🙂 .

Nous avions beau crier…STEVEEEE !!! On bifurque !!!

Il était déjà bien loin 🙂 !

Eh oui, Steve avançait sur la route de Montabo pendant que le groupe revenait à la plage de Zéphir… bifurquant sur la droite.

C’est ainsi, se retrouvant sans invité, que nos aventurières – menés par leur guide expert – marchaient, à pas modéré, heureuses et enrichies d’un parcours des plus grandioses.

De retour sur la plage, son office accompli, notre guide quitta ces dames, un beau sourire aux lèvres pour revenir à sa douce quiétude…

Sans doute qu’elles parlaient beaucoup ces dames… s’extasiant de tout, partout. 🙂

Mais bon ! Sans les femmes, le monde serait bien vide et silencieux ! 🙂

Faut vous dire que grâce à notre guide, le mystère des chutes de Davina fut éclairci… tennis inadaptés pour les sentiers de Guyane

Pourquoi ?! Vous avez cru qu’elle était maladroite ! 🙂

Que nenni ! à semelle lisse, la piste, ça glisse !

La belle a promis de s’offrir des moustiques à crampons… euuuh, je veux dire des tennis à crampons 🙂 .

Le sentier du Mont Bourda…

Ce sentier vaut vraiment le détour. Parcours accessible et dynamique.

Toutefois, si vous ne voulez pas recevoir les réflexions très charmantes de notre guide, éviter de faire le parcours seul, surtout si vous êtes une femme avec…

des écouteurs aux oreilles

Je vous assure, le groupe fut plié de rire face à l’imaginaire débordant de Maxime  🙂 !

Restées seules – sans hommes – juste ELLES sur la plage, le soleil et la fatigue des corps après l’effort…là, était venu le temps de la détente, d’être soi, d’être nous, des femmes tout simplement 🙂 .

Quand soudain un regard perçant comme venu de nulle part, orienté dans leur direction…

C’était Steve qui ayant pris conscience d’être parti…tout seul… les attendait sur la plage… Heureuses retrouvailles ! 🙂

Et Martin, où était-il ?

Figurez-vous que ce dernier parti retrouver un ami pécheur qui avait tout mis en place pour la grillade d’un futur poisson… sans doute à venir si tenté qu’au bout de l’hameçon quelque chose de bon s’y trouva… 🙂

La discussion terminée, il revint en courant, tel un mirage sortant des vapeurs du soleil levant pour retrouver sa BELLE – Joëlle.

Il la quitta aussitôt pour repartir… en courant, oui !

Le sport, il n’y a que ça de vrai… peut-être qu’il court encore 🙂 ?!

Bourda, merveilleux sentier au Mont exceptionnel, s’élevant avec grâce, laissant voir ici et là, une richesse absolue d’une nature vertigineuse entre ciel et terre, terre et mer…

Des couleurs chatoyantes, virevoltantes, créant de belles explosions de joies dans le cœur, berceau de notre bien-être…

C’était un dimanche matin, un peu après 7 heures, sur les rivages de Cayenne – non loin du Grand Hôtel Montabo – commençait le parcours d’athlètes courageux, menés par un guide – ô combien généreux – voulant partager ce trésor qu’est notre Mère Nature…

Un GRAND MERCI à notre guide – Maxime – qui a soigneusement préparé chaque étape de ce parcours extraordinaire depuis la plage de Montabo pour atteindre le sentier du Mont Bourda et un retour par la plage de Zéphir.

Un GRAND BRAVO pour cette belle initiative…

Mais bon, entre vous et moi, Davina a beaucoup œuvré pour le convaincre 🙂 !

BRAVO ma belle ! Tu es TOPISSIME ! 🙂

Merci, merci, merci pour ce moment vécu dans l’instant en présence de vous tous car vous le savez déjà… nous le valons bien ! 🙂

 

Chris LA

Auteur Guyanais

Chris LA

Je suis un auteur qui s'inspire du vivant pour écrire sur le merveilleux. Que cela soit triste ou heureux, l'important étant de choisir ce qui à un instant donné nous fait vibrer. Vous l'aurez compris, j'aime la nature, rire et me détendre...

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.